Maryse Robert est doctorante en études anciennes à l’université Laval et boursière du FRQSC. Elle travaille sous la direction de Paul-Hubert Poirier sur le Roman syriaque de Julien l’Apostat, ​dont elle entreprend la traduction complète en français, accompagnée d’une introduction et d’un commentaire. Elle examinera entre autres les théories de la réception de ce texte, dont l’image terne de l’empereur qu’il projette, perdura jusqu’au XIXe siècle.

Dans le cadre du thème 3 du projet Raison et révélation : l’héritage critique de l’Antiquité, ses recherches portent sur la représentation de l’empereur lui-même dans son œuvre, principalement dans ses discours dits philosophiques et religieux : Sur Hélios-roi et Sur la Mère des dieux.