Philosophie et démocratie : origines grecques et relectures modernes

Séminaire de Percé (été 2016 : 24 juillet – 6 août)

JEAN-MARC NARBONNE : Titulaire de la Chaire de Recherche du Canada en Antiquité Critique et Modernité Émergente (2015-2022), directeur du projet international de recherche Raison et Révélation : l’Héritage Critique de l’Antiquité (2014-2021), directeur du projet d’édition des Œuvres complètes de Plotin aux Belles Lettres (Paris), directeur de la collection Zêtêsis (PUL), docteur ès lettres de l’Université Paris-IV Sorbonne, est l’auteur de nombreux ouvrages : Antiquité critique et Modernité, Paris, Les Belles Lettes, 2016  – Plotin, Œuvres complètes, Introduction, Traité 1 (I 6) Sur le Beau, Paris, Belles Lettres, 2012 – Plotinus in Dialogue with the Gnostics (Leiden/Boston, Brill, 2011) – Lévinas et l’héritage grec, Québec/Paris, P.U.L./Vrin, 2004 – Hénologie, Ontologie et Ereignis (Plotin – Proclus – Heidegger), Paris, Les Belles Lettres, 2001 – Plotin. Traité 25, Paris, Cerf, 1998, éd. Poche 2001 – La métaphysique de Plotin, Paris, Vrin, 1994  – Plotin. Les deux matières, Paris, Vrin,1993.

I           But du séminaire

Le séminaire a d’abord pour but d’explorer les liens existant entre le développement de la philosophie et l’instauration de la démocratie en Grèce antique, et de montrer ensuite l’impact déterminant que la rencontre de ces deux éléments a eu dans l’histoire ultérieure de la pensée occidentale. Il est en effet possible d’établir un rapport direct entre l’essor de la réflexion philosophique et l’histoire du processus qui, sur la base d’un certain pli démocratique déjà attesté en Grèce, a mené à la démocratie pleinement déployée du ve siècle.  On sait par ailleurs que la démocratie fit elle-même l’objet de multiples réflexions thématiques chez plusieurs auteurs de cette période, mais aussi d’un très intense débat parmi les philosophes (entre autres chez Protagoras, Platon et Aristote). Philosophant donc « à partir » et « tout autour » du « fait démocratique », « en sa faveur » ou « à son encontre », les penseurs grecs ont ainsi inauguré une riche réflexion politique, une vaste querelle aussi, concernant la meilleure forme de gouvernement. Sur la base d’une analyse de certains textes marquants d’abord de l’Antiquité puis de l’époque moderne, on tentera de faire voir, d’un point de vue aussi bien historique que systématique, l’importance capitale de cette polémique dans l’histoire de la pensée occidentale.

II       CONTENU

Première partie : exposés magistraux par le professeur, lectures et analyses en commun de textes, discussions (8 séances d’environ 4 heures)

  1. Le pli démocratique ou la démocratie d’avant la démocratie en Grèce antique (1 séance)
  2. Protagoras, premier théoricien de la démocratie (1 séance)
  3. Platon ou le contentieux avec la démocratie (1 séance)
  4. Aristote défenseur de la démocratie (3 séances)
  5. La démocratie grecque dans le rétroviseur de quelques Modernes (2 séances)

 Deuxième partie 

  • Exposés faits par les étudiants sur un thème lié à la problématique du cours, préparés à partir notamment de dossiers de lecture et d’ouvrages de référence proposés sur place. Chaque exposé sera suivi d’une discussion. Les exposés s’étaleront normalement sur les 2 derniers jours du séminaire. Il est à noter que les travaux des étudiants peuvent porter tout autant sur l’époque antique que sur la période moderne.

III         FORMULE PÉDAGOGIQUE

 Le séminaire prendra la forme d’enseignements magistraux dispensés par le professeur, de lectures et d’analyses de textes en classe, de discussions en groupe et d’exposés préparés par les étudiants.

IV         MODE D’ÉVALUATION

  • Participation aux discussions en classe : 10%
  • Exposé en classe : 30 %
  • Travail de session : 60%

Notation selon l’échelle en vigueur à la Faculté de philosophie.

Des points seront enlevés pour les incorrections de la langue (voir Politique du français disponible sur le site web de la Faculté de philosophie).

Le plagiat est formellement proscrit. Se référer au site Internet de la Faculté et au Règlement des études.

Étudiants ayant un handicap :

Voir la Procédure de mise en application des mesures d’accommodations scolaires, à l’adresse suivante : http://www.aide.ulaval.ca/cms/site/cocp/pid/1936

 

V          BIBLIOGRAPHIE (par thème)

La démocratie d’avant la démocratie en Grèce antique :

  • De Romilly, J., L’Élan démocratique dans l’Athènes ancienne, Paris, 2005.
  • Farrar, C., « Ancient Greek Political Theory as a Response to Democracy », in Democracy : The Unfinished Journey, Oxford, 1992. P. 17-39.
  • Flemming, D. E. (2004), Democracy’s Ancient Ancestors. Mari and Early Collective Governance, Cambridge, Cambridge University Press.
  • Hansen, M. H. (1993), La démocratie athénienne à l’époque de Démosthène. Structure, principes et idéologie, Paris, Les Belles Lettres.
  • ‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑ (2001), Polis et Cité-États. Un concept antique et son équivalent moderne, Paris, Belles Lettres.
  • ‑‑‑‑‑‑‑‑‑‑ (2009), « Introduction » et « Ancient Democratic Eleutheria and Modern Liberal Democrats’ Conception of Freedom », dans Démocratie athénienne, démocratie moderne : tradition et influences : neuf exposés suivis de discussions, Entretiens sur l’Antiquité Classique, tome lvi, éd. A.-Ch. Hernandez, Genève, p. XI-XXXVII et p. 307-353.
  • Henderson, J. (1998), « Attic Old Comedy, Frank Speech and Democracy », dans Democracy, Empire, and the Arts in Fifth-Century Athens, éd. D. Boedeker et K. A. Raaflaub, Cambridge/London, p. 255-273
  • lloyd, g. e. r, Magie raison et expérience, Paris, 1990 [chap. IV Science grecque et société grecque »], p. 231-276.
  • ——————-, « Democracy, Philosophy, and Science in Ancient Greece », in Democracy : The Unfinished Journey, Oxford, 1992, p. 41-56.
  • Meier, Ch. (1987), La politique et la grâce. Anthropologie politique de la beauté grecque, Paris, Seuil.
  • Meier, Ch., La naissance du politique Paris, 1995
  • Morris, I. (1996), « The Strong Principle of Equality and the Archaic Origins of Greek Democracy », dans Demokratia. : A Conversation on Democracies, Ancient and Modern, éd. J. Ober and C. Hendrick, Princeton, Princeton University Press.
  • Narbonne, J.-M., Antiquité critique et Modernité, Paris, 2016
  • Ober, J. (1998) Political Dissent in Democratic Athens. Intellectual Critics of Popular Rule, Princeton. Princeton University Press.
  • Pradeau, J.-F., Platon, les démocrates et la démocratie, Bibliopolis, 2005 [p. 10-23 sur les rapports entre démocratie et philosophie]
  • Raaflaub, K. (2004), The Discovery of Freedom in Ancient Greece, University of Chicago Press, Chicago.
  • Wallace, R. W. (1993), « Private Lives and Public Enemies : Freedom of Thought in Classical Athens », dans Athenian Identity and Civic Ideology, éd. A. C. Scafuro et A. L. Boegehold, Baltimore/Londres, Johns Hopkins University Press, p. 127-155

Protagoras, premier théoricien de la démocratie :

Texte source : Les Sophistes I, éd. Pradeau, Paris, 2009 [pour Protagoras p. 45-92; sur la démocratie, p. 85-88 et note en référence à Platon, Protagoras, 320b8-322 d 5].

  • Bayonas, A., « L’art politique d’après Protagoras », Revue philosophique, 157, 1967.
  • Döring, K., « Die Politische Theorie des Protagors », in The Sophists and their Legacy, Wiesbaden, 1981, p. 109-115
  • Farrar, C. The Origins of Democratic Thinking, Cambridge, 1988
  • Guthrie, W. K. C., Les Sophistes, Paris, 1976.
  • Kerferd, G. Br. (1981), Le mouvement sophistique, Paris, Vrin.
  • Müller, R., « Sophistique et démocratie », dans Positions de la Sophistique, éd. B. Cassin, Paris, 1986, p. 179-193 [B 288 C714 1986]
  • Narcy, M., « Le contrat social : d’un mythe moderne à l’ancienne sophistique », Philosophie, 28, 1990;
  • —————-, « Quels modèles, quelle politique, quels Grecs », in B. Cassin (ed.), Nos Grecs et leurs modernes, Paris, 1992, p. 99-113.
  • Schiappa, E. Protagoras and Logos, Columbia (South Carolina), 2003 [spécialement p. 176-189 sur la démocratie]
  • Tell. H. Plato’s Counterfeit Sophists, Harvard, 2011

Platon contempteur de la démocratie :

  • Bambrough, R. éd., Plato, Popper and Politics, Cambridge, 1967
  • Finley, M., (1990), « Platon et la politique réelle », On a perdu la guerre de Troie. Propos et polémique sur l’Antiquité, Paris, 1990, p. 81-96.
  • Finley, M., (1990), « Socrate et Athènes », On a perdu la guerre de Troie. Propos et polémique sur l’Antiquité, Paris, 1990, p. 65-79.
  • Joly, R. « Karl Popper critique de Platon », dans Glane de philosophie antique, Bruxelles, 1994, p. 55-78.
  • Narcy, M., « Dictature, absolutisme et totalitarisme : le cas de Platon », Revues française d’histoire des philosophies politiques, 6, 1997, p. 233-243.
  • Pradeau, J.-F., Platon, les démocrates et la démocratie, Bibliopolis, 2005
  • Vlastos, Gr., « The Theory of Social justice in the Polis in Plato’s Republic, in Interpretations of Plato, ed. H. F. North, 1977.

Aristote défenseur de la démocratie :

  • Canto-Sperber, M. « L’unité de l’État et les conditions du bonheur public», dans Éthiques grecques, Paris, 2001, p. 277-304.
  • Mayhew, R., Aristotle’s Criticism of Plato’s Republic, Lanham/Oxford,1997.
  • Narcy, M., « Aristote devant les objections de Socrate à la démocratie (Politique III, 4, et 11) » in Aristote politique. Études sur la Politique d’Aristote, Paris, 1993, p. 265-288.
  • Nussbaum, M. « Shame, Separateness, and Political Unity : Aristotle’s Criticism of Plato », in Essays on Aristotle’s Ethics, Berkeley, 1980, p. 395-435.
  • Patzig, G., éd., Aristoteles’ ‘Politik’, Göttingen,1990.
  • Tordesillas, A. (éd.), Aristote politique. Études sur la Politique d’Aristote, Paris, 1993.
  • Wolf. F. Aristote et la démocratie, PUF. 1991
  • Wolf, F., « Aristote démocrate », Philosophie, 18, 1988, p. 53-87.

Relectures modernes de la démocratie grecque 

    • Constant, Benjamin, « De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes » (1819), dans Écrits politiques, Textes choisis, présentés et annotés par M. Gauchet, Paris, 1997.
    • ————-, Du développement progressif des idées religieuses, ibid., p. 629-653.
    • ————, De l’esprit de conquête et de l’usurpation, spécialement Seconde Partie, « De l’usurpation », chap. vi-Ix (p. 206-223).
    • De Pauw, Hansen, H. H., « Ancient Democratic Eleutheria and Modern Liberal Democrats’ Conception of Freedom », dans Démocratie athénienne, démocratie moderne : tradition et influences,, op. cit., p. 307-353.
    • —————–, « Democratic Freedom and the Concept of Freedom in Plato and Aristotle » Greek, Roman and Byzantine studies, Vol 50, No 1 (2010).
    • ——————, The Traditions of Ancient Greek Democracy and its Importance for Modern Democracy, Copenhague, 2005.
    • Hartog, F., Partir pour la Grèce, Paris, Flammarion, 2015
    • ————-, Anciens, Modernes, Sauvages, Paris, 2005.
    • Mably       Législation ou Principes des lois, (Amsterdam, 1776, 2 vols), dans Collection complète des oeuvres de l’abbé de Mably. D 7 M112 1794 1
    • Mossé, C, Regards sur la démocratie antique, Paris, 2013
    • ————-, Les Grecs inventent la politique, Bruxelles, 2005
    • ————-, L’Antiquité dans la Révolution française, Paris, 1989.
    • ———–, Politique et société en Grèce ancienne : le ‘modèle’ athénien, Paris, 1995.
    • Vidal-Naquet, P., La démocratie grecque vue d’ailleurs. Essai d’historiographie ancienne et moderne, Paris, Flammarion, 1990