Résumé du projet

English version

La Chaire de recherche du Canada en Antiquité critique et modernité émergente intègre et prolonge le projet partenariat CRSH Raison et Révélation : l’Héritage Critique de l’Antiquité, qui  a pour but de rassembler les différents éléments constitutifs de la pensée rationaliste et critique héritée de l’Antiquité afin de manifester l’impact de l’esprit critique sur le développement ultérieur de la culture occidentale.  On peut montrer que le rationalisme critique n’est pas un simple héritage des Lumières du 18ème siècle par exemple, et donc un phénomène essentiellement moderne ou tardif, mais qu’il plonge ses racines dans le rationalisme antique dont la défense vis-à-vis d’autres figures de la pensée (religieuse, mythique, traditionnelle, etc.) a représenté, dès la fin de l’Antiquité et plus tard dans notre histoire, un défi majeur.

Sur la question de la relativité des valeurs, de l’égalité sociale et politique, sur le problème de l’opposition entre la nature et la loi, sur l’accès pluriel et non-conflictuel au divin, l’ouverture aux cultes étrangers, le droit de critique vis-à-vis des dogmes (l’ancêtre, si l’on veut, du private-belief moderne), la liberté de pensée et le libre exercice littéraire, sur tout cela donc, la culture antique dans son ensemble a ouvert des pistes de réflexions décisives, reprises ensuite et développées en Occident mais aussi ailleurs.  Cet héritage critique polymorphe  − dont l’influence, on l’oublie parfois, fut non pas passagère mais persistante tout au long de notre histoire − représente une source incomparable de richesses et de diversités, c’est lui qui, au contact de la tradition judéo-chrétienne, a produit le mélange d’innovations et de mutations par rapport à la tradition qui constitue la trame fondamentale de notre culture et dont les premiers siècles de notre ère nous apportent le premier témoignage.

Organisé autour de trois thèmes principaux de recherche dont on trouvera ici la description, le projet Raison et Révélation : l’Héritage Critique de l’Antiquité − financé par le Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada (subvention Partenariat 2014-2021) et appuyé au niveau international par six institutions partenaires réunissant à ce jour au-delà de 30 chercheurs – a inscrit à son programme septennal plusieurs publications spécialisées et de type grand public à paraître aux Belles Lettres, des enseignements spécialisés à Percé, des échanges d’étudiants et de professeurs entre les institutions partenaires ainsi qu’un régime de cotutelles de thèses, de nombreuses activités de diffusion au Canada et à l’étranger (colloques, workshops, conférences grand public, tables rondes, etc.) dont le détail sera communiqué au fur et à mesure sur le présent site, où un forum de discussions sera également proposé.

Jean-Marc Narbonne