Delphine Gingras a collaboré aux recherches bibliographiques sur les notions de «Phusis» et «Nomos» dans le cadre du thème 1 du projet partenariat Raison et révélation : l’héritage critique de l’Antiquité dirigé par Jean-Marc Narbonne. Elle travaille à la maîtrise à l’université Laval sous la direction de Bernard Collette. Son projet de mémoire porte sur l’influence du stoïcisme dans le traité De l’Abstinence de Porphyre. Elle a obtenu en 2015 l’une des Bourses d’excellence à la maîtrise de la Faculté de philosophie, financées par le Vice-Rectorat exécutif et par la Chaire La philosophie dans le monde actuel. Elle est également la coorganisatrice du Colloque étudiant en philosophie ancienne et médiévale depuis sa première édition en 2015 (seconde édition à l’hiver 2016).